Notre rubrique Beauté

Le sport un excellent anti-rides

Oubliez les crèmes anti-âge coûteuses ! Des scientifiques canadiens ont découvert que l'exercice physique régulier peut être la clé pour inverser le processus de vieillissement de la peau.

Des chercheurs de l'Université McMaster en Ontario ont constaté que sur les souris et sur les humains, le sport a un effet bénéfique sur le vieillissement de la peau.

Leur première étude a été menée sur des souris. Les scientifiques ont privé un groupe de rongeurs de leur roue d'exercice. Ils ont constaté que ces animaux témoins sont devenus faibles, sont tombés malades et sont aussi devenus chauves ou grisonnants.

En revanche les rongeurs qui ont pu continuer à faire de l'exercice dans leurs roues étaient en meilleure santé, leur cœur, cerveau et organes reproducteurs sont restés sains. Ils ont aussi gardé une belle fourrure qui n'est jamais devenue grise.

Le sport ralentit le phénomène de vieillissement

Encouragée par ces résultats, l'équipe de chercheurs a continué à étudier ce phénomène mais sur un groupe de 29 volontaires, hommes et femmes âgés de 20 à 84 ans.

La moitié des participants a été invitée à participer à au moins trois heures d'exercice par semaine tandis que l'autre groupe est resté essentiellement sédentaire.

Tous les volontaires ont cédé une parcelle de peau de leurs fesses, une zone très rarement exposée aux effets nocifs du soleil pour une biopsie.

Les sportifs de plus de 40 ans avaient une peau plus jeune de vingt ans par rapport aux sédentaires du même âge. «Je ne veux pas être excessif, mais les résultats sur la peau sont vraiment remarquables à voir », explique le docteur Mark Tarnopolsky, médecin de médecine sportive et chef du service des maladies neuromusculaires et des troubles neurométaboliques de l'Université McMaster qui a supervisé l'étude. «Et si le sport semble ralentir le vieillissement de la peau, il serait aussi capable d'inverser ce processus».

Le sport inverse le phénomène de vieillissement

La dernière partie des recherches a en effet porté sur un groupe témoins de 65 ans non sportifs, mais qui a adopté un régime de remise en forme pendant trois mois.

Quand les chercheurs ont comparé la qualité de leur peau, ils ont constaté que les couches à la fois interne et externe de la peau ressemblaient à celles d'un individu de 20 à 40 ans.

«Un groupe de protéines nommées myokines (IL-15) sécrétées par les cellules musculaires et diffusées dans le corps se retrouvent, en cas d'exercice physique, à des concentrations supérieures de 50% et pourraient exercer cet effet anti-âge » explique le chercheur.

Même si l'étude a été menée sur un petit échantillon et qu'il est nécessaire de réaliser d'autres recherches, ces résultats sont encourageants et valident une fois de plus les bienfaits pour la santé de l'activité physique.