Notre rubrique Bien-être

L'aquayoga pour se relaxer dans l'eau

L'eau est d'une aide précieuse pour se détendre et laisser voguer ses angoisses. Associée au yoga, elle s'avère encore plus efficace pour apprendre à connecter le corps et l'esprit. Ophélie Goffart, experte en relaxation aquatique, a bien compris l'intérêt de se servir de l'élément "eau" pour approcher la dimension spirituelle du yoga. Elle dispense des ateliers d'aquayoga, des séances de yoga pratiquées dans de l'eau chauffée à plus de 30 degrés. "Dans l'eau, on travaille les postures comme dans un cours de yoga", explique cette coach d'aquayoga qui enseigne à l'Atelier Mood à Paris.

Les mouvements sont issus de différents yoga : le "Hatha yoga" pour les postures, du "Kriya yoga" pour le côté méditation et relaxation. L'aquayoga fait également la part belle au pranayama, l'art du contrôle du souffle que l'on retrouve dans plusieurs types de yoga.

Comment se passe un cours ?

Une séance de 45 minutes se décompose en plusieurs parties. On se concentre d'abord sur sa respiration "pour entrer en soi et apaiser son mental". Puis on enchaîne avec des postures classiques du yoga qui font travailler l'ancrage, l'équilibre et le renforcement corporel, comme la posture du guerrier. "Il est parfois plus difficile de tenir dans l'eau car elle est un élément mouvant dans lequel il est plus dur de s'ancrer, concède Ophélie Goffart. Mais cela cible davantage la proprioception (ensemble des récepteurs et centres nerveux impliqués dans la perception de soi, ndlr)."

Une autre partie de la séance est consacrée à l'exécution de postures sous l'eau. Du yoga en apnée ? Le concept peut effrayer. Pourtant, en pratique, même les plus frileux se jettent à l'eau. Pour cause : travailler sans respirer (avec un pince-nez) favorise le lâcher prise. "Sous l'eau le mental s'arrête, les pensées stoppent très vite, observe notre experte. Il s'avère très difficile d'arrêter de penser hors de l'eau. Pourtant le cerveau a besoin de temps en temps d'être en pause pour se régénérer et se concentrer". On est ainsi plus dans le temps présent. "L'esprit sur le mode off peut ouvrir d'autres portes".

La fin du cours cible le travail du souffle à la différence que cette fois-ci on laisse le corps flotter en réalisant par exemple la position de planche dans l'eau. "Ces exercices de lâcher prise aident à mieux sentir son corps, observer et mieux habiter ses sensations", explique Ophélie Goffart.

Une activité accessible

Envie d'essayer l'aquayoga ? Cette activité ne présente pas de contre-indications, hormis pour celles qui ont la phobie de l'eau. L'aquayoga s'adresse à tous même aux femmes enceintes (après les trois premiers mois de grossesse). Les personnes ayant un dos sensible et des problèmes de genoux peuvent également pratiquer sans risque.