Notre rubrique Bien-être

4 exos pour chanter et se faire du bien

Adoptez la bonne posture

On ne peut pas bien chanter si on n'adopte pas une bonne position. Avant tout, il faut bien se placer.

Debout, le dos droit, sans être trop raide, les pieds enracinés dans le sol. Les muscles ne doivent pas être tendus, sauf ceux qui sont nécessaires pour maintenir la position.

Fléchissez légèrement les genoux, relâchez le bassin. Étirez le buste et dégagez votre cage thoracique.

Relâchez les épaules, qui doivent tomber naturellement, détendez le cou et la tête.

Respirez calmement. Voilà, vous êtes prêt(e) pour chanter dans de bonnes conditions.

Exercez-vous au yoga du chant

À l'origine, "mantra" est un terme sanskrit lié au bouddhisme et à l'hindouisme. C'est souvent un son ou un mot qu'on répète plusieurs minutes les yeux fermés afin de canaliser la pensée et de calmer l'anxiété. Le plus pratiqué est "Om". Selon les Indiens, ce son originel a un réel pouvoir spirituel, qu'il soit scandé à voix haute ou psalmodié à voix basse.

Commencez par vider au maximum l'air qui reste dans vos poumons en expirant. Puis joignez les mains bien à plat sur votre poitrine, chantez "Omm" dans une tonalité basse, en laissant durer le O le plus longtemps possible sur l'expiration. Faites bien vibrer le "mm" dans votre boîte crânienne.

Dans un second temps, pendant que vous émettez le son "Omm", fixez votre attention sur un point situé entre les deux sourcils. Imaginez une fleur blanche qui s'épanouit à cet endroit au fur et à mesure que vous chantez.

Maîtrisez votre respiration

L'art vocal repose sur le travail du diaphragme, surnommé "le muscle de la respiration". Le diaphragme est un muscle plat qui sépare la cavité thoracique de la cloison abdominale. Pour réaliser une respiration diaphragmatique :

Commencez par une expiration très longue. Faites "chchch" (un peu comme un pneu qui se dégonfle), en soufflant par la bouche.

Puis inspirez par le nez, en gonflant le ventre comme un ballon. Vous pouvez poser une main sur le ventre pour mieux sentir le va-et-vient de votre respiration.

Dans un second temps, vous pouvez travailler sur des expirations plus brèves : "ch, ch...", "ts, ts..." ou "xi, xi...". L'expiration doit être réalisée sur un mouvement fort du diaphragme qui fait rentrer le ventre.

Echauffez la voix

Faites le son "tsssssss", en contractant les abdominaux. Essayez d'émettre ce son en continu, en vidant progressivement l'air de vos poumons. Faites-le d'abord en comptant jusqu'à 10, puis augmentez la durée.

Prenez une inspiration avant de reprendre. Le plus important dans cet exercice n'est pas la durée, mais la régularité du son.