Notre rubrique Santé

Trop de télévision peut tuer

Le temps passé devant la télévision serait lié à une hausse du risque de succomber aux principales causes de décès, comme les maladies cardiaques, les maladies chroniques, les cancers ou même la grippe, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale American Journal of Preventive Medicine.

Les chercheurs de l'Institut national du cancer des États-Unis ont réalisé une étude auprès de 221 000 personnes, âgées de 50 à 71, sans maladies chroniques au début de l'expérience pendant près de 15 ans pour établir un lien entre temps passé devant la télévision et le risque de mortalité précoce.

Pas plus de trois heures de télé

Regarder la télévision est l'un des principaux comportements sédentaires de notre mode de vie qui révèle le niveau d'inactivité des participants.

"Nous savons que la télévision est un comportement sédentaire loisirs-temps le plus répandu, et notre hypothèse de travail est qu'il est un indicateur de l'inactivité physique globale», explique Sarah Keadle, docteure en psychologie de la santé et science du comportement de l'Institut national du cancer des États-Unis, et co-auteure de l'étude.

Les conclusions de cette étude ont révélé que, comparés aux individus qui regardent moins d'une heure de télévision par jour, ceux qui passent entre trois et quatre augmentent de 15% leur risque de mortalité précoce, contre 47% pour ceux qui en regardent sept heures ou plus quotidiennement. Le risque commence à grimper à trois ou quatre heures par jour pour toutes les causes examinées comme les cancers, les maladies cardiovasculaires, mais aussi le diabète, la grippe ou la pneumonie, la maladie de Parkinson et les troubles rénaux.

«Certaines des nouvelles associations font surface pour la toute première fois. D'autres enquêtes seront nécessaires ou pour déterminer si d'autres activités assises ont le même impact », conclut Sarah Keadle.

Les méfaits de la sédentarité

Pour garder la forme et préserver sa santé, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de faire 10 000 pas par jour. Les bienfaits de l'activité physique sont en effet scientifiquement démontrés. La pratique régulière d'un sport permet de diminuer jusqu'à 39 % le risque de développer un cancer du sein, de 26 % le risque de développer un cancer colorectal, de 25 % le risque d'être victime d'une attaque cérébrale et de 34 % le risque de diabète. La sédentarité est aujourd'hui le 4ème facteur de risque de mortalité précoce dans le monde après l'hypertension artérielle, le tabagisme et le diabète.